Ne trahissez pas votre promesse.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Raton

Aller en bas 
AuteurMessage
Raton
Comité du peuple pour la défense des animaux à poils durs
avatar

Nombre de messages : 217
Localisation : Dans ton c...
Humeur : Yen a 4 chez Hyppocrate. Sang, bile noire, bile jaune, et phlegme
Date d'inscription : 28/05/2008

Schéma anatomique
Age: 24 ans

MessageSujet: Raton   Jeu 29 Mai - 1:37

Ce "Surnom" d'où vient il :
Il préfère éviter le sujet en général, mais si jamais la question revient, insistante, il inventera une histoire quelconque. La dernière en date est trop flatteuse pour être vraie.
Peut être à cause de son nez, qui sait…. En tout cas il ne vient pas de sa famille, ce sont ses amis, ceux qui le connaissent vraiment, qui lui ont apposé cette étiquette. Qui aurait pu se révéler beaucoup moins portable si donnée par un ennemi.
Vous finirez sans doute par comprendre tout seul son origine.


Age : 24 - 25 ans
Profession: Etudiant Master de Biochimie/chimie générale
Bagage :

Une espèce de vieux sac marronnasse avachit et défraîchit, du genre qui a appartenu au père et a traîné dans l’armoire pendant des années après avoir parcourut le monde. Faut dire que s’il a été ressortit, c’était juste pour éviter d’avoir à prendre la nouvelle valise là… Celle que Justine lui avait achetée… La bandoulière à l’air prête à rendre l’âme, et l’ensemble fait plutôt miteux.

Contenu : Forcément il s’y est prit au dernier moment. Quelques jeans et t-shirt, des sous vêtements (avec chaussettes non assorties évidemment, mais il manquait de temps pour trouver les paires.), une trousse de toilette avec contenu, 2 ou 3 pulls, du genre rayés et sans doute tricotés à la main, qui enrobent son inestimable Leica, une veste de très mauvais goût, à carreau vert et autres couleurs bizarres, un sweet-shirt à capuche, Une valise faite à la hâte, dans laquelle tout a été balancé en vitesse. Quelques bouquins, son ordinateur portable son indispensable baladeur. Un crayon et un bloc, des feuilles blanches et du fusain. Un rubik’s cube qu’il a attrapé au passage est enfoui tout au fond. Dans les poches des côtés il a fourré une tablette de chocolat, la souris couineuse de Pantoufle, un jeu de carte, une petite bouteille d’eau… Après il y a les poches de son blouson. De grandes poches ou il fourre tout en vrac, chewing-gum, portefeuille, clés, couteau, bouts de ficelles, machins bizarres trouvés on ne sait où…



Physionomie:

Mal définie.
Il ne doit pas exister plus banal que lui. Taille moyenne, corpulence moyenne, du genre qui ne se définie que face à vous. Vous êtes plus grand, plus costaud ? Il paraîtra gringalet. Plus frêle et une tête de moins ? C’est un jeune aux muscles respectables. Des cheveux courts et bruns, jamais coiffés, ça, c’est trop demander quand on est en retard le matin. Des yeux peut être bleus, verts, ou même noisette, tout dépend de celui qui le regarde ou du temps qu’il fait. Un nez qui semble frétiller quand il sent la bonne affaire, l’histoire croustillante, le bon plan, où même la bonne photo.

Il est propre sur lui, enfin, disons qu’il occupe la douche régulièrement, mais de là à paraître soigné, il y a une marge qu’il ne franchira sans doute jamais.
Oui, il fait plutôt négligé. Enfin, à sa décharge, son apparence n’a jamais été son problème principal, grâce à dieu il n’est pas trop moche.
Toujours habillé en jean et basket, des couleurs plutôt sombres, parce que c’est plus facile à assortir. L’étudiant quoi. Par-dessus son pull à capuche, son éternel blouson à larges poches, à son cou, une écharpe usée qui montre qu’elle a vécu recouvre une mince chaîne en argent. Sur ses oreilles, un casque audio qui ne le quitte que rarement.
D’ailleurs, il faut une certaine dose de chance pour entamer une conversation avec lui lorsqu’il porte son casque. Il faut que le son le permette, et que son esprit ne soit pas partit vagabonder vers d’autres sphères. La surdité sélective c’est particulier, et aussi très présent chez lui.
Dans l’ensemble il ne paraît pas antipathique, juste un peu miteux. Et son regard rêveur est souvent plus supportable que ses yeux brillant d’une curiosité insatiable, et parfois même malsaine.
Depuis qu’il est partit de chez lui, Pantoufle ne le quitte pas, il est posé sur son épaule, ou coincé sous le blouson, une de ses oreilles dépassant légèrement.
La plupart de ses amis le connaissent aussi habillé en blouse blanche, le casque sur les oreilles et le chat sur l’épaule, absorbé dans une quelconque réaction, le plan de travail encombré et en désordre, même s’il semble toujours savoir ou ce trouve ce qu’il cherche.

Caractère:

Il a toujours fait ce qu’on attendait de lui tout en vivant toutes les expériences ou soit disant bêtises que les jeunes vivent à un moment ou a un autre. Ca lui donne un petit côté ennuyeux, prévisible. Evidemment à toujours se plaquer dans le moule, ça finit par vous bouffer réellement. Mais c’est plus confortable, on ne prend pas de risques.
Malgré sa tête de gentil garçon, s’il n’est jamais au cœur d’une action ou le premier à faire une connerie, ce n’est pourtant pas par sagesse ou timidité, mais plutôt par peur d’avoir à affronter les conséquences. Quoi ? Il n’aime pas se faire casser la figure quoi… Il préfère être derrière, conseiller. (Mais t’es pas obligé de faire ce que je te propose hein, moi je dis ça comme ça… Juste une idée…)
Il lui arrive bien des bricoles oui … Mais elles sont dûes à ses traits de caractère refoulés qui peuvent ressortir aux plus mauvais moments. Il possède ainsi un immense esprit de contradiction et une sale habitude. Il est toujours en retard. Faut dire qu’il est capable de s’endormir un peu n’importe où et n’importe quand.
Il est passionné par les tours des magiciens, des transformistes, par les illusionnistes, ou hypnotiseurs… Et très curieux. La vie des autres lui paraît souvent beaucoup plus amusantes que la sienne, aussi, ne vous fiez pas à ses yeux fermé ou ses lèvres qui esquissent les paroles d’une chanson, sa musique n’est jamais assez forte pour qu’il ne puisse entendre ce qui se dit autours de lui. Bon, après, il n’ira pas forcément le répéter…

Ce que vous fuyez avec tant d'ardeur:
Sa fiancée, Justine. Il aurait dû la larguer il y a bien longtemps, mais a force de remettre à plus tard pour échapper à la scène obligatoire de la crise de nerf et des insultes, ça a finit en fiançailles…

Quel mot avez vous laissé avant de tout quitter:

« Laisse tomber pour le croissant, j’suis en retard. Et t’en fais pas j’emmène le chat. »

Hurlé à son ancien coloc, depuis le pas de la porte.

Portrait familial:
Deux petites sœurs très mignonnes, elle se trouveront de gentils maris et deviendront sans doute d’assez bonnes mères, aucun imprévu de ce côté-là. Un père qui ne se lève jamais pour débarrasser, mais consent à faire le barbecue et à prendre la direction de la cuisine pour les cuissons difficiles, et une mère souriante à tablier à carreaux, qui n’oublie jamais de vous faire le bisou du soir

Portrait que votre famille ferait de vous:
Le Père lui ébouriffe les cheveux en souriant avant de lancer d’une voix forte : J’aurais aimé qu’il reprenne l’entreprise, mais après tout ce qu’il fait, ça le passionne, il fera quelque chose de sa vie mon fiston.
La Mère, elle le serre contre elle et lui plaque un baiser sur la joue : Oh si vous saviez, il réussit très bien ses études, il aura son diplôme sans problème. Et il se marie la semaine prochaine ! J’en suis très fière, c’est le fils rêvé. Bien sûr il a fait sa crise d’adolescence comme tout le monde, il ne pouvait s’empêcher de dire non, et quand il était petit, mon dieu, il ne pouvait pas s’empêcher de raconter des histoires, surtout quand il avait mouillé son lit, la peur du noir vous savez…
Mouais, il vaut mieux l’arrêter, elle est intarissable sur le sujet.
Les Sœurs se rapproche en pouffant : Il va se marier, sa fiancé est jolie, mais moi j’pense qu’elle va s’ennuyer avec mon frère, il est si prévisible… En plus c’est un froussard, mais chut, ça il aime pas qu’on le répète !
Justine a un sourire indulgent et avoue : C’est moi qui l’ait demandé en mariage en réalité. Mais c’est courant de nos jours. Et je pense qu’il ne se serait jamais déclaré !

Et hum… L’avis de son coloc serait sans doute bien différent de l’opinion familiale…

Manie(s), tic(s), maladie(s), phobie(s), obsession(s), antécédent(s):
Complètement bordélique, non pas désordonné ou peu soigné, mais bien bordélique, l’antithèse du maniaque. Il est aussi toujours en retard, et ça c’est pathologique. Il parle à son chat qu’il trimballe avec lui, note ce qu’il ne veut pas oublier sur le dos de sa main au stylo, chante sous la douche fort et faux, et il a comme un problème avec les enfants… Très étranges ces bêtes là pour lui...

Quel genre d'écrivain croyez-vous être:
Ecrire… Il a toujours aimé ça. Faire vivre à des personnages des aventures, c’est sans danger, il peut leur arriver n’importe quoi. Tout ce qu’il lui importe c’est que ça ne ressemble pas à la vraie vie. Mais ce n’est sans doute qu’un écrivaillon du dimanche pour le moment, il peut se contenter de prendre une photo, et de réinventer l’histoire du cliché.

Quel chef-d'œuvre comptez-vous écrire:
Inventer un autre monde, dont on se souviendrait autant que de celui de Tolkien. Du genre qu’on aurait envie de rejoindre, comme le Pays Imaginaire. Une seule chose proscrite, le je autobiographique.

Quel est votre vœu le plus cher:
Pour l’instant que Justine ne le retrouve pas, c’est le message qui clignote dans son cerveau. Il ne comprend pas pourquoi ses parents l’ont incité à se marier si jeune…

Vers quoi ou vers qui s'oriente votre désir de vengeance:
Il n’en a pas vraiment. C’est compliqué de vouloir se venger, et on risque aussi un retour à son tour.

Avez -vous un casier judiciaire:
Bien sûr que non ! C’est dangereux ça.

Orientation politique:
Comme papa maman, faut dire, il ne sait même pas qui est premier ministre alors…C’est important ?

Orientation sexuelle:
Par convention, il s’est toujours intéressé à l’autre sexe, ça peut être intéressant d’aller voir ailleurs… Peut être… Mais compliqué.

Quel est votre plat préféré:
Spaghetti bolognaise. Facile à préparer, on ne risque pas la faute.

Celui que vous détestez:
Les escargots, les huîtres, le boudin noir, les fruits de mers… La liste serait trop longue.

Quelles sont les raisons qui vous ont fait écrire ou vous feront écrire:
Tout le monde à besoin d’une pause, de se changer les idées de se prendre pour un autre, ou d’arrêter de jouer le rôle d’un autre. Coucher son propre monde par écrit c’est un moyen de le rendre plus réel. S’il le pouvait, il le créerait de ses mains ce monde, dont il pourrait tout savoir et tout diriger sans crainte.

Croyez-vous en votre inconscient:
Lui croit en Raton visiblement

Qui est votre idole:
Il n’en a jamais eu. Il admire des gens oui, mais de là à idolâtrer quelqu’un…

De quoi avez-vous peur de manquer pendant ces trois mois:
C’est aussi ce qu’il espère découvrir, ce qui va lui manquer.

Ce qui vous excite:
C’est un peu pareil. Il n’a pas assez vécu pour le savoir avec précision

Quel rêve faites vous le plus souvent:
Ca change très souvent à vrai dire, mais en ce moment, il rêve qu’il se réveille, se lève, et se dirige vers la porte. Il n’a aucun contrôle sur ces mouvements, comme s’il n’était qu’un observateur dans sa propre tête. Il passe la porte. Va dans la cuisine, embrasse sa femme, et se tourne vers des gosses, d’horribles mioches aux gueules d’anges. Le point de vue change, il peut regarder la scène de loin, dans les yeux d’un autre personnage….

Quel cauchemar:
Il se réveille, se lève, et se dirige vers la porte. Il n’a aucun contrôle sur ces mouvements, comme s’il n’était qu’un observateur dans sa propre tête. Il passe la porte. Va dans la cuisine, embrasse sa femme, et se tourne vers des gosses, d’horribles mioches aux gueules d’anges.
Bien sûr ce n’est que récemment que ce rêve s’est mit à le hanter…

Racontez moi enfin comment vous m'avez séduit dans l'arrière-salle du café, l'histoire que vous m'avez raconté,
et qui fait que je vous ai choisis parmi tant de candidats:


Il avait croisé l’annonce tellement souvent qu’elle était parfaitement imprimée dans son esprit. Un jour il avait griffonné le numéro sur le dos de sa main, et appelé. Mais il n’avait même pas songé une seconde à se rendre dans le café. En fait, c’est lorsqu’il est sortit en courant de chez lui en cherchant un moyen d’éviter l’église qu’il a finit par déboucher devant l’endroit. Il ne savait pas que c’était CE café. C’était juste un café bondé. Un café étrangement peuplé.
Personne ne le retrouverait là dedans ! Alors il était entrée et avait franchit la porte de l’arrière salle. Il s’était affalé contre un mur, il n’y avait plus une seule chaise disponible. Et puis il s’était souvenu de l’annonce. Le destin ? Si vous voulez.
En tout cas c’était la planque parfaite.
Mais dieu qu’il faisait tâche dans ce costume de marié !
Il n’avait aucune intention de participer à l’aventure. Il s’était contenté de fermer les yeux et d’entamer sa sieste juste après le discours d’une femme qui possédait une paire de seins d’une taille indécente, le sommeil ça guérit de tout. Il s’était réveillé aux hurlements d’une hystérique qui engueulait un vieux. Lorsque son tour arriva, vers la fin, dans les derniers, alors qu’il ne restait que quelques acharnés et un vieux endormit sur sa chaise, la bave aux lèvres, il était bien décidé à balancer quelques banalité et à se tirer vite fait.
Mais voilà, à peine s’était il installé en face du vieux après avoir dit : « bonjour » que celui-ci avait eu un regard condescendant. Du genre : Hé mon gars, laisse tomber, tu y arriveras jamais, retourne à ta vie de pète cul.
Et ça c’était le meilleur moyen pour lui donner envie de réussir, de rabattre le caquet de cet enfoiré qui s’était permit de le juger sur trois secondes. Bon peut être aussi sur sa nonchalante activité de l’après midi. Et puis finalement, trois mois nourri et logé, ça n’était pas rien quand on cherchait justement un moyen de disparaître de la circulation pour un moment.

- Vous n’aimez pas ma tête ? Et alors ? Moi je n’aime pas la votre non plus mais je suis là quand même, s’apprécier ce n’est pas ce qui importe pas vrai ?

Il avait regardé l’autre à sa manière, avec ce regard de côté qui frôle sans y toucher. Qui ne se mouille pas. Et pour une fois, il décida de faire preuve d’un peu de sincérité.

- D’accord, je ne sais même pas pourquoi je suis entré ici, et je ne comptais même pas tenter de vous convaincre, juste me planquer en attendant que le père de ma… (Il ne trouva pas d’autre mot que) fiancée ne veuille plus me défoncer la tronche.
(Mais maintenant j’aimerais effacer ce putain de sourire de tes putain de lèvres mon vieux, et j’m’en fou si ya plein de putain ! Mais ça, je ne me risquerais pas à le dire à voix haute.)

- Et puis si il reste une place, au lieu de se demander pourquoi moi, après tout, pourquoi pas moi ?


Comment avez-vous connu Cachtíc?

Pub Onirienne.

J'accepte que mon personnage disparaisse au cours de l'aventure à quelque moment que ce soit si cela est nécessaire au déroulement de l'intrigue.
Mais faites que ça soit esthétique siouplaît!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Whittier
Chef d'atelier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1580
Humeur : Biblique
Date d'inscription : 20/04/2008

Schéma anatomique
Age: je parierais pour centenaire....

MessageSujet: Re: Raton   Jeu 29 Mai - 9:45

Question esthétique.... Je prendrais ton Leica jeune homme pour immortaliser la scène, n'ai crainte, et je le garderais en souvenir,
j'ai toujours eut un faible pour ces petites boites magiques What a Face

Dis, t'as oublié les pelloches, et ne me dis pas que c'est un numérique ce serait une hérésie !!!

Donc vous voici deux, est-ce bien raisonnable Raton d'embarquer une bête innocente dans ton aventure.... Cool

La fuite et la peur peuvent parfois faire des merveilles quand elles passent dans le canal d'une plume.
'Fin espères-le


Bienvenu à toi

Very Happy


Fiche Validée

_________________
"parce que je suis toujours un garçon en pleine croissance" O_o'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cachtice.forumchti.com/portal.htm
 
Raton
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» raton laveur
» Totem du Raton-laveur EN ATTENTE
» Grotte raton
» Le parchemin :p
» Répondre aux questions de nos camarades

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Čachtíc :: ----IN ---Ce que vous êtes enfin prêts à laisser derrière vous :: Souriez! le petit oiseau va sortir-
Sauter vers: