Ne trahissez pas votre promesse.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour la vie elle avance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Croquette
Ceux qui ont su se vendre
avatar

Féminin Nombre de messages : 5
Age : 36
Localisation : Dans le noir près de ma loge, la 17
Emploi/loisirs : Faire des ombres chinoises dans le vide. Incompréhensible.
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 04/05/2009

Schéma anatomique
Age: 28 ans

MessageSujet: Pour la vie elle avance   Lun 4 Mai - 19:57

Elle
A prit ses chats pour des oiseaux.
La porte grande ouverte
Ils peuvent bien venir
Les vandales
Ils peuvent bien tout prendre
Il n’y a plus rien.
Elle a emporté dans son cœur
Les débris de bois
D’un crayon brisé
Une craie
Au fond de sa poche
Une annonce
Un chemisier froissé.

Elle
Ne se presse pas.
On dirait qu’elle dort
Dans un sommeil paradoxal.
Un
Autre monde
Dément
Et le ciel se perd sur un mur.

Elle
A observé le jour
Et la nuit
A observé les autres
Les a étiqueté.
Elle
N’a pas vraiment froid
Mais elle n’a pas vraiment l’air
D’une fille qui a sa place.
Elle attend.

Elle
C’est moi
Comme ce n’est personne.
Il n’y a pas de supérette
Pas de Josette pour me surnommer
Le nom est gravé
Sur le mur près des vitres.
Il y a mon souffle qui s’envole
L’humidité que je déchire d’un doigt
C R O Q
Sur la glace où s’affiche mes yeux
Juste des yeux.
Des voix qui ricochent
A la surface de toutes choses.

Elle
Leur ressemble
Quand par patience elle se lève
Par lassitude elle se traîne.
Elle sort presque la dernière
Ne semble regarder personne
Sembler fixer ses pieds
Avec une timidité bonne enfant
Jean Luc en serait agacé.

Pour ne pas être prise
Elle garde les bras le long du corps
Et cherche avec crainte sa valise
Sans que la peur ne se lise
Sur son visage.
Lys
Ne semble pas comprendre
Qu’elle s’enferme.
Elle garde dans sa tête un morceau de ciel
Et sous son cul la dureté d’un arrêt de bus
Elle garde sur son chemisier
La trace de tout ses chats
Sur ses bras
La marque de leur affection.

Et l’hiver
Et l’été
Dans une boite à surprise.
Elle cligne un instant des yeux
Évite de heurter le temps.
Le noir la submerge
Comme plongée dans de l’encre de chine.
Elle croise les bras.
Il y a des boucles sur sa bouche
Des mèches qu’elle ignore
Des verbes conjugués au
Singulière.

Après
Il y a le mouvement
De ce monde
De cet unique halètement.
Les voix qui se brisent
Qu’elle écoute sans comprendre.
La foule.
Elle cherche sa valise
Elle cherche les voix
Comme on cherche la main
Elle garde le centre
Pour ne pas heurter les murs.

Elle
Se décide à les suivre
Pour ne pas être étouffée
Entre ces deux perles mammaires
Car tout le monde se descend.
Accusée
De meurtre.
Elle avance à pas de fourmis
Comme coincée dans les bouchons
Le champagne va péter
La mousse va couler sur ses bras
Et
Elle léchera l’alcool
Prendre le risque de désobéir.
Elle baisse la radio dans sa tête
Laisse le carrousel tourner en rond
A l’envers
Pour lui faire perdre la tête.
Et
Elle avance
Par défi particulier

Elle
Aurait besoin d’un verre
Ou deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pour la vie elle avance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher
» HOT ~ Une bonne douche froide pour se remettre les idées en place
» Amadéo de Tolède ~ Corsaire de l'Atlantique ~ ft Jon Kortajarena (libre)
» Pourquoi une tour Eiffel ?
» « Je tuerai la Pianiste, pour ce qu'elle a fait de moi. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Čachtíc :: Archives rp-
Sauter vers: